Publié par Manu

Virginie Grimaldi - Tu comprendras quand tu seras plus grande

Editions Fayard

 

Le résumé

Julia, jeune trentenaire est heureuse dans sa vie ; elle est Psychologue dans une clinique privée parisienne, a un chéri marc depuis sept ans. Un soir lové contre son amoureux dans le canapé, à regarder leur série fétiche, tout Bascule. Sa mère qui vit dans le sud ouest lui apprend par téléphone que son papa a fait une crise cardiaque, et qu’il ‘est mort. Alors qu’elle a besoin de soutien et de présence son petit ami s’éloigne d’elle, et totalement détaché et absent    de leur vie de couple.

Julia décide de tout plaquer … Paris, son travail, son chéri (qui est de plus en plus invisible et inexistant), et part travailler à Biarritz, en tant que Psychologue dans une maison de retraite, « les Tamaris » pour le remplacement d’un congé maternité. Elle sera logée sur place dans un studio dans la résidence.

Julia va découvrir un monde qu’elle ne connait pas: les personnes âgées. Tous hauts en couleurs, avec leurs caractères bien trempés, leurs gentillesses et leurs failles, parois aussi leurs bougonneries pour certains. Avec l’aide de ses nouveaux collègues de travail, qui vont vite devenir ses amis et confidents,  (ils se retrouveront pour des soirées pyjamas…)   

Mon avis

J’avais déjà dévoré le premier livre de Virginie Grimaldi,  « le premier jour du reste de ma vie », que j’avais beaucoup aimé, et je suis aussi cette jeune femme sur son blog, pour moi lire son deuxième roman était une évidence.

Virginie nous fait pénétrer dans l’univers des personnes âgées. Sans aucun voyeurisme, on découvre la vie au quotidien d’une maison de retraite, avec ses hauts ses bas, ses joies, ses décès… Avec en fond l’histoire d’une jeune femme qui essaie de se reconstruire  après un deuil.

Lisez ce livre qui n’est en aucun cas un épanchement, et une ixième chronique d’un mouroir, mais d’un récit, plein d’émotions, de surprises, et de sourires, parfois même de rires sur la vie d’un Groupe d’octogénaires.  Pour ma part j’ai dévoré ce roman de plus de 500 pages en quelques heures tant l’histoire est racontée le simplement du monde et vous vous attacherez à tous les personnages de ce roman que l’on aurait aimé avoir dans sa propre famille et ses amis….

Ma note pour ce livre : 16 sur 20

Chroniquement-Votre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article