Publié par Manu

 

Catherine Locandro - Pour que rien ne s’efface

Editions Héloïse d’Ormesson

 

Résumé :

Le propriétaire d’un logement du 6ème étage de la rue Richer à Paris, a prévenu la police.

Une odeur pestilentielle se dégage à ce niveau, et la locataire de la chambre de bonne n’a pas donné signe de vie depuis un peu plus de deux mois.
En effet, Liliane Garcia, 65 ans est retrouvée sur le sol de l’appartement.

Son décès remonterait à plusieurs semaines.

Que s’est il passé?

Pourquoi cette femme est morte ?

Meurtre, suicide, mort naturelle ?


Catherine Locandro nous entraine, sans peine, avec son septième roman dans un nouvel univers. Ce livre qui est écrit comme un scénario pour le cinéma, nous fait découvrir le monde le Liliane Garcia, ou Lilas Beaulieu actrice à la fin des années 60, et pour surtout pour son rôle phare de « Magda » dans la chambre obscure.

Mon avis :
Dès les premières lignes du roman j’ai l’impression de regarder un film.

En effet, Catherine Locandro nous invite à découvrir l’entourage de Lilas Beaulieu avec le regard des personnes qui ont croisé la vie ou le corps de cette femme.
Au fil des chapitres, la construction du puzzle de la vie de Liliane est plus nette, tel un zoom de caméra. Chaque personne pose une pierre, avec sa propre vérité, et ses paramètres personnels.
Catherine réussit à me tenir en haleine tout à long de ce récit.

Je découvre une Liliane, ou une Lila, avec ses points forts et ses faiblesses.
Une histoire remplie d’émotions, de charme, de dureté et de fêlures mais que j’ai adoré lire.


Bravo à vous Catherine pour ce merveilleux roman… Comme je le disais, je n ai jamais été déçu de vos écrits !!

Ma note pour ce livre : 18 sur 20

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article