Publié par Manu

David Lelait-Helo - C'était en mai, un samedi

David Lelait-Helo - C'était en mai, un samedi

Editions Anne Carrière et Pocket

 

 

Mon résumé :

 

Sophie, la quarantaine, tout fraichement séparé de son mari Pascal, coule les jours les uns après  les autres dans la campagne solognote et se reconstruit en douceur.

Un soir de début mai 1987, le téléphone sonne, après quelques secondes Sophie décroche et entend une voix féminine mais chaude, qui souhaite lui parler.

L'interlocutrice se nomme Iolanda, elle vit à Paris, et désire en terminer avec la vie. 

En effet, elle souhaite mettre fin à ses jours. Son "autre" que la France entière, que dis-je, le monde, connait, Dalida, la star de la chanson a pris l'ascendant sur Iolanda, et cette dernière étouffe dans l'ombre de Dali.

Elle a composé un numéro dans le plus grand des hasards, et veut parler à cœur ouverts de tous les maux et les fantômes qui ont hantés son existence.

 

Mon avis :

 

Je viens de terminer ce livre et je dois dire que je suis troublé par cette surprenante histoire.

Tout d'abord, je dois dire que je ne suis pas un fan inconditionnel de Dalida, même si je trouvais que cette femme représente et a représenté la France avec ses chansons et sa vie.

Dalida en paillettes et lumières avec les escaliers et ses danseurs, sa voix particulière et sa chevelure qu'elle savait faire bouger au rythme des mélodies.

De Bambino à Gigi, de Parole parole à laissez moi danser, chacun d'entre nous peut fredonner au moins deux ou trois chansons de cette artiste, icône de la musique.

Je me suis donc plongé dans ce roman, et je n'ai pu le lâcher qu'à la dernière page.

David Lelait-Helo a une plume véritablement très belle et une imagination débordante.

Une fois de plus, il a su réunir tous les ingrédients nécessaires pour une magnifique histoire.

Les émotions, la sensibilité, l'originalité et les confidences sont au rendez vous de ce merveilleux roman.

En refermant ce livre j'ai une larme pour Iolanda-Dalida et une pour Sophie…

Avec, C'était en Mai, un samedi, David vous rentrez par la grande porte dans la catégorie "mes coups de cœur", et mon top 10 des Auteurs favoris.

 

Merci, merci, merci, et encore Bravo!!!

 

Coup de Cœur ++++

 

Ma note : 19.5 sur 20

 

  https://www.youtube.com/watch?v=HYgcvmKefAU

Commenter cet article

Annick Ferrant 15/08/2017 16:52

Notre génération oublie peu à peu Dalida. Les plus jeunes ne la connaîtront pas. Je ne suis pas fan, non plus mais tu donnes envie de lire ce roman.